LANIER, boulangers de pères en fils

Le saviez-vous ? Dans la famille LANIER, de 1850 à 1910, 3 générations de boulangers se sont succédées. Alexis Denis (1830-1849), son fils Alexis Henri Louis (1858-1903) et son petit-fils Camille Henri (1883-?). Unique témoignage aujourd’hui de cette  époque : une carte postale de la boulangerie-pâtisserie « C. LANIER et Cie« , située au cœur de Paris, à deux pas des quartiers des Halles et du Sentier, 54 rue Grénéta (2e arr.).

La mention « On livre à domicile matin et soir » sur le tampon laisse penser que l’entreprise était relativement importante pour proposer ce type de service.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

{ Parenté } Alexis Henri Denis LANIER est le père d’Alexis Jules LANIER, grand-père de René, de Marcel et de Jacqueline LANIER et arrière-grand-père de Gérard et de Christiane LANIER.
Camille Henri LANIER est le frère ainé d’Alexis Jules LANIER (père de René, Marcel et Jacqueline).


Originaire comme son père de La Houssaye-en-Brie (Seine-et-Marne), Camille LANIER, l’aîné d’une fratrie de 5 frères et soeurs, fut aussi le dernier boulanger. La boulangerie porte d’ailleurs son nom : « C ». Durant l’activité, la famille LANIER habitait la même rue Grénéta, à différents numéros suivant l’époque (9, 44, 54).

Le 54 rue Grénéta, en 2014

De passage à Paris au mois d’avril, nous sommes allé voir ce qu’il restait de la boulangerie, 100 ans après. Et bien… rien. Ou presque. La belle devanture a laissé place à un rideau de fer mais l’implantation « en angle » du bâtiment et la cassure au niveau du trottoir n’ont pas changé.

Quelques photos (au tél. portable) de l’emplacement et du quartier Grénéta :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons du coup cherché sur internet d’autres témoignages du lieu mais sans succès. La rue Grénéta n’est pas particulièrement photogénique et s’apparente aujourd’hui plus à une rue secondaire. Elle débouche sur la rue de Montorgueil, bien plus « vivante », avec son institution : le « Rocher de Cancale« .

Le Googlemaps de la rue Grénéta  :


Lectures annexes (liens)

– Photo du vieux Paris : la cour Grénéta -> Lien
– Histoire de la rue Grénéta -> Lien
– « Les amis de la Houssaye », pour découvrir le village -> Lien

3 commentaires sur “LANIER, boulangers de pères en fils

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    Mes parents aussi ont exercés leur métier de boulanger au 54 rue Grenéta 75002 Paris.
    Non la boulangerie est à droite sur la photo. Le rideau de fer à mon époque c’était une imprimerie.
    Contente de revoir la boulangerie de mon enfance bien avant que je naisse.
    Merci.

    1. Bonjour. Merci pour votre passage sur notre site. Heureux d’apprendre que l’endroit est resté une boulangerie encore un moment ! Savez-vous à quelle période vos parents ont repris l’entreprise ? Ont-ils été les derniers artisans avant que cela ne soit transformé ?
      (Et donc à droite, merci pour la précision).

  2. Ho que oui dans mon enfance j ai habité 65 rue greneta jusqu a ce jour mamaman y habite toujours. Dans ma petite enfznce et adolescence j y ai connu une boulangerie la famille paumier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑